Coordonnées

Christelle Dauvergne

22, chemin du Pérollier

F-69130 Écully

Courriel : cdauvergne[at]jurilangue.fr

Tél. : +33 (0)6 08 54 24 85

   

Associations professionnelles

Je suis membre des associations professionnelles suivantes :

       

Poésie

Je cite ce passage de Baudelaire et, surtout, cette sublime phrase de Théophile Gautier qui me guide lorsque le texte source est abscons, voire intraduisible : « L’inexprimable n’existe pas. »

Extrait de Théophile Gautier par Charles Baudelaire, dans L’Artiste du 13 mars 1859 (dans la « Galerie du XIXe siècle »).

Manier savamment une langue, c’est pratiquer une espèce de sorcellerie évocatoire. C’est alors que la couleur parle, comme une voix profonde et vibrante ; que les monuments se dressent et font saillie sur l’espace profond ; que les animaux et les plantes, représentants du laid et du mal, articulent leur grimace non équivoque ; que le parfum provoque la pensée et le souvenir correspondants ; que la passion murmure ou rugit son langage éternellement semblable. Il y a dans le style de Théophile Gautier une justesse qui ravit, qui étonne, et qui fait songer à ces miracles produits dans le jeu par une profonde science mathématique. (…) C’est grâce à ces facultés innées, si précieusement cultivées, que Gautier a pu souvent (nous l’avons tous vu) s’asseoir à une table banale, dans un bureau de journal, et improviser, critique ou roman, quelque chose qui avait le caractère d’un fini irréprochable, et qui le lendemain provoquait chez les lecteurs autant de plaisir qu’avaient créé d’étonnement chez les compositeurs de l’imprimerie la rapidité de l’exécution et la beauté de l’écriture. Cette prestesse à résoudre tout problème de style et de composition ne fait-elle pas rêver à la sévère maxime qu’il avait une fois laissée tomber devant moi dans la conversation, et dont il s’est fait sans doute un constant devoir : « Tout homme qu’une idée, si subtile et si imprévue qu’on la suppose, prend en défaut, n’est pas un écrivain. L’inexprimable n’existe pas. »

Remerciement

Je remercie mon confrère, Esteve Comes i Bergua, expert traducteur et interprète (anglais, français, catalan et espagnol), membre de l’APTIC, pour la traduction des versions espagnole et catalan de Jurilangue.